Django

THÉO CECCALDI

  • samedi 12 décembre | 20h30 | Salle La Baratte à Echiré

Lyrisme tzigane et rythmes endiablés

Révélation de l’année aux Victoires du Jazz en 2017, artiste français de l’année pour le Jazz Magazine la même année, Théo Ceccaldi s’impose comme l’un des artistes les plus singuliers de la nouvelle scène jazz européenne.

Accompagné par le contrebassiste Thibaud Cellier et le guitariste Guillaume Aknine, le trio s’approprie le répertoire de Django Reinhardt à partir de reprises joyeusement détournées et de compositions originales influencées par Fats Waller, James P. Johnson et Josef Myrow. Les oreilles sont émerveillées par ce Django où se croisent improvisations échevelées, cordes enrockées et subtiles rêveries.

Le trio réussit brillamment son pari en rendant constamment hommage à la modernité intacte des propositions de Django. Tout à la fois spontanée et d’une précision diabolique, savante et ludique, moderne et référencée, la musique du trio n’a jamais semblé aussi maîtrisée et séduisante.
Stéphane Ollivier / Jazz Magazine


Complicité : improvisation de Kaori Ito et Théo Ceccaldi en avant-concert de Django. Heureux hasard du calendrier, les deux artistes se retrouveront programmés le même soir au Moulin du Roc, le 6 avril.
Avec le soutien de l’Onda
Jazz
Tarif : C (de 10 à 24€)
Durée : 1h15

Violon : Théo Ceccaldi
Guitare : Guillaume Aknine
Contrebasse : Thibaud Cellier
Lumières : Guillaume Cousin
Son : Mathieu Pion

Crédit photo : Sylvain Gripoix


Partager
ce spectacle